Mes trouvailles véganes, et pas que ! #6

Le véganisme étant un combat de tous les instants, la sphère végane est toujours en ébullition. Des articles et du contenu en tout genre sont donc fréquemment mis en ligne. Idéal pour la veille et l’avancée pour les droits des animaux. De mon côté, je suis tombée sur des ressources moins récentes et fort bien utiles pour faciliter la vie des véganes. Et j’ai également retenu quelques éléments autour de l’afro-féminisme et de l’écologie. Sans plus tarder, revenons sur les actualités et les découvertes du mois passé.


De l’auroch à la vache, l’histoire d’une machination génétique

Une fois n’est pas coutume, je vous propose un nouvel article de La Carotte masquée. Elle y fait le résumé d’un documentaire diffusé sur arte, dans lequel est retracé l’origine de la vache. Car la vache que nous connaissons tous aujourd’hui, est issue de nombreuses mutations génétiques orchestrées par l’élevage, à des fins de rentabilité (cela va de soi…). Je vous ferai éventuellement un autre retour sur les réseaux sociaux après l’avoir visionnée.

 

Des laits végétaux en deux coups de mains

Mes ami.e.s me connaissent si bien. Et l’une d’entre iels m’a fait découvrir le projet de NutraMilk. Cette vidéo tombait à pic après le documentaire cité plus haut et également suite au loupé de mon tout premier lait d’amande maison. Je ne manquerai pas de retenter l’expérience, sans dattes cette fois-là, pour éviter le côté visqueux… Oui alors, quel est donc le projet NutraMilk ? NutraMilk (à prononcer à l’américaine svp) est un blender « magique » , qui permet de réaliser facilement ses laits végétaux et ses purées d’oléagineux. Cela évite notamment de passer par la préparation fastidieuse comprenant mixeur, étamine, filtre, etc. Même si je ne suis pas prête à débourser des sous pour ce robot, je comprends qu’il puisse plaire. D’ailleurs la campagne de financement a déjà atteint son objectif. La vidéo de présentation, affichée ci-dessous, doit y être pour quelque chose.

 

Lier minimalisme, éthique, véganisme et mode

Voici un article comme je les aime : pratique, utile et concret. Vous l’aurez remarqué, il est difficile de concilier véganisme et mode. En effet les véganes ayant pour objectif de ne plus consommer de produits issus de l’exploitation animale, de nombreuses matières comme le cuir, la laine ou la soie sont à proscrire de nos placards. C’est une démarche tout aussi fastidieuse que le changement d’alimentation et l’article que nous a concocté Gala de Gala’s blog s’avère précieux. En introduction, elle explique son cheminement vers une consommation plus raisonné de la mode. Après cela, elle liste les étapes clés qui lui ont permis de ré-organiser sa garde robe, en se concentrant sur les pièces nécessaires et durables tout au long de l’année. En grande fan de la méthode Konmari et du minimalisme, j’ai beaucoup apprécié son retour d’expérience. Les techniques qu’elle emploie pour acheter responsable reprennent des méthodes que j’ai déjà mis en pratique comme acheter en seconde main, ou encore lors de vide-dressing. N’hésitez pas à parcourir son blog, elle y présente des marques proposant des collections éthiques et véganes.

 

Les marques et la fourrure

L’article cité précédemment m’a fait découvrir la campagne « Mode sans fourrure » , dont un des objectifs est d’interdire les élevages de fourrure en France et en Europe. Elle sensibilise un maximum les consommateurs et cherche également à convaincre des marques d’abandonner la fourrure. Sur le site, on peut donc retrouver la liste verte des entreprises qui se sont engagées à ne plus utiliser de fourrure dans leurs productions, et celles qui malheureusement continue d’en user. Sans rester dans un ton culpabilisant, elle propose une aide aux sociétés souhaitant changer leur approche. De plus, dans la liste rouge sont répertoriées les marques en transition, ce qui est très encourageant. Chacun peut devenir acteur du changement, en écrivant directement aux marques pour leur demander le rejet complet de la fourrure. Ce site est une ressource utile pour connaître les enseignes et marques à privilégier lors de vos futurs achats.

 

Vendredi, jour de la véganie

Tout simplement envoutant

Simonæ est un des webzines que je consulte souvent. Le féminisme, l’afro-féminisme, les droits LGBT ou encore le validisme y sont régulièrement traités. Le véganisme également, et chaque vendredi voit fleurir une sélection de recettes véganes toutes plus appétissantes les unes que les autres. Le parmesan végétal et le houmous au chocolat me font de l’œil. Je vous invite à suivre leurs prochaines publications.

 

Le traitement des patientes « Africaines »

Après ma sélection véganienne, je souhaiterais évoquer avec vous une autre approche du féminisme, à savoir l’afro-féminisme. Je suis le blog de Diariatou Kebe connue sous le pseudo de Clumsy, dont son ouvrage paru en 2015 traite de la maternité et de la grossesse des femmes africaines et noires : Maman noire et invisible, aux éditions La boîte à Pandore.

Dernièrement, grâce à elle, j’ai pu percevoir le traitement que subissent les patientes africaines lors de leur grossesse. Clumsy revient sur son vécu et des suppositions relevant des caractères morphologiques « différents » chez les femmes noires, qui ne leur permettraient pas d’accoucher par voie naturelle. Malheureusement cela entraîne des préjugés ainsi qu’une distinction médicale entre les patient.e.s. En effet, bien que cette différence puisse trouver son origine dans des facteurs externes comme les conditions de vie, elle a entraîné la mise en place d’un « protocole ethnique » dans divers établissements de santé, sans que cela soit recommandé. Il est encore fort regrettable que ce genre de « résolution » défavorise les concernés lors de leur prise en charge médicale. Clumsy espère une réflexion sur le sujet.

 

Éveiller son entourage aux gestes écolo

Mon approche du véganisme rejoint sur plusieurs points l’idée que je me fais d’un mode de vie plus sain, plus juste et plus durable. Il m’arrive donc naturellement de m’inspirer des propositions et retours des Echos Verts, et dernièrement j’ai apprécié les idées que la blogueuse ainsi que différentes lectrices ont mis en place pour motiver leur proche à l’écologie, le tout avec bienveillance et créativité. Cela me fait réaliser que de mon côté et sans m’en rendre compte, je germe également des graines dans l’esprit de mon entourage. Rien de plus prometteur.

 

Mode d’emploi pour changer le monde

Pour rester sur une note positive, je vous partage le résultat d’une réflexion posée par des étudiants sur les actions à mettre en place pour changer le monde : rien que ça ! Le résultat est un diagramme regroupant 9 étapes, où dans chacune d’elles sont proposées des gestes à entreprendre. Et bien sachez que cela fait écho à bons nombres d’actions que je réalise au quotidien et aux décisions que j’ai prises, pour être le plus en phase avec mes valeurs. Passionnant pour l’avenir !

 


Ainsi s’achève cette sixième sélection. Je réalise qu’elles sont de plus en plus fournies, et pourtant ce n’est pas faute de trier le contenu parmi mes premières sauvegardes. J’espère en tout cas que ces trouvailles vous auront plu, et vous invite à me suivre sur Facebook ou Twitter pour rester au courant de mes prochaines publications.

A très vite,

Saoyiste

—-

 

Laisser un commentaire